Retour au blog

Liste nominative des salariés étrangers : modèle et contour juridique

3 minutes

La liste nominative des salariés étrangers est à remettre par le sous-traitant au donneur d'ordre avant la signature du contrat. Dans cette liste, le sous-traitant atteste sur l'honneur que son entreprise emploie des salariés étrangers soumis à une autorisation de travail en France.

Quels sont les pays dont les salariés ne sont pas concernés par cette liste ?

Ce sont tous les pays dont les salariés appartiennent à l'Espace Economique Européen (EEE) :

  • Les 27 États membres de l’Union Européenne ( Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, République Tchèque, Slovénie, Slovaquie, Suède )
  • Liechtenstein
  • Norvège
  • Islande

Dans quelle situation cette attestation est demandée ?

Cette attestation est demandée dans le cas où une entreprise à recours à un sous-traitant pour un marché de plus de 5000 euros HT cumulés sur l'année.

Pourquoi demander une liste nominative de salariés étrangers au sous-traitant ?

C'est le Code du Travail qui impose la collecte de ce document. En effet, le donneur d'ordre est soumis à l'obligation de vigilance envers son sous-traitant. Cette obligation est encadrée par les articles D8222-5 et R8222-1 du Code du Travail. L'objectif pour le donneur d'ordre est de s'assurer que son sous-traitant répond à ses obligations légales et de lutter contre le travail dissimulé.

Attention, si le sous-traitant n'est pas en règle de ses obligations légales, le donneur d'ordre peut être sanctionné solidairement.

Quelle est la durée de validité de cette attestation ?

La durée de validité de cette attestation est de 6 mois et doit être remise au donneur d'ordre dès la signature du contrat selon l'article D8254-4 du Code du Travail.

Quels sont les éléments à indiquer dans la liste nominative des salariés étrangers ?

L'attestation sur l'honneur :

Je soussigné(e) Mme / M.

Agissant au nom et pour le compte de la société :Immatriculée sous le numéro :

Titulaire du pouvoir d’engager la société aux fins de la présente attestation, statutairement ou par délégation, atteste sur l’honneur que notre entreprise emploie actuellement au moins un salarié soumis à autorisation de travail en France.

Vous trouverez ci-jointe, une liste nominative de ces salariés établie à partir du registre uniquedu personnel.Je m’engage à tenir à jour cette liste et à transmettre aux donneurs d’ordres lesinformations et documents demandés par la règlementation en vigueur.

Je déclare également avoir pris connaissance de l’article 441-7 du code pénal.

La liste nominative des salariés étrangers concernés :

Dans cette liste, il est attendu de préciser :

  • Le nom et le prénom du salarié étranger
  • La date d'embauche
  • La nationalité
  • Le type du titre valant autorisation de travail : Carte de séjour, de résident ou de séjour temporaire
  • Numéro du titre : numéro d’ordre du titre valant autorisation de travail

La signature

À la fin de l'attestation, il est attendu :

  • La signature originale de l'employeur qui a recours à des salariés étrangers
  • Le lieu et la date de signature de l'attestation
  • Le cachet de l'entreprise
Pour faciliter les démarches du sous-traitant, notre équipe Conformité et Juridique a créé un modèle prêt-à-l'emploi : Télécharger le modèle

Le sous-traitant doit-il remettre au donneur d'ordre une attestation sur l'honneur dans le cas où il n'a pas de salariés étrangers  ?

Dans ce cas là, il est nécessaire de fournir au donneur d'ordre une attestation de non-emploi de salariés étrangers hors EEE.

Quelles sont les peines encourues en cas de falsification de l'attestation par le sous-traitant ?

Selon l'article 441-7 du code pénal, les peines prévues en cas de fausses déclarations sont  :

  • 1 an d'emprisonnement
  • 15 000 euros d'amende

Dans le cas où la fausse déclaration est commise dans l'objectif de porter préjudice au Trésor public ou au patrimoine d'autrui :

  • 3 ans d'emprisonnement
  • 45 000 euros d'amende

Comment rester toujours conforme face à vos obligations ?

AddWorking a créé un tableau de mise en conformité dans lequel vous trouverez :
  • La liste des documents obligatoires à demander aux sous-traitants
  • Les liens pour vérifier l'authenticité de ces documents
  • La durée de validité de chaque document

Plus d'articles

Recevez nos dernières news

Recevez une fois par mois nos articles et ressources premiums pour simplifier et sécuriser vos relations avec vos sous-traitants 🤝

AddWorking utilise des cookies pour une meilleure expérience. En cliquant sur "Accepter", vous acceptez notre politique de confidentialité.